Skip to content

Le château d’Oiron a accueilli Tyndo (Conservatoire de musiques et de danses du Thouarsais) et les musiques minimalistes.

 

A 14 heures 30, dans la salle des Anamorphoses, Stéphane Bonneau (professeur de violoncelle du Conservatoire et membre de l’ensemble de 14 violoncelles, Nomos), a présenté les origines de la musique minimaliste.
Après cet exposé, il a interprété The South Down’s de Gavin Bryars, accompagné au piano par François Goutal.

A 16 heures 30, dans la salle d’Armes, les élèves des classes Guitare classique et Musiques actuelles (guitares électriques, basses, guitares folk et grand ensemble de guitares classiques) ont donc créé l’oeuvre System Out (commandée au compositeur Jean-Marie Lemarchand).
L’après-midi s’est terminée par l’interprétation de In C de Terry Riley, par les professeurs et élèves des 2e et 3e cycles de guitare.

Du 10 décembre 2017 au 18 janvier 2018, le château d’Oiron a proposé une expérience immersive.
Conçue comme une installation et une expérience à vivre, la création proposée par Pierre Redon dans la chambre du roi prenait la forme de compositions sonores à expérimenter. Chaque visiteur pouvait vivre une expérience immersive personnelle grâce à un dispositif technologique innovant : EyeDee de Suricog.

Entre rituel magique et alchimie, cette création sonore offrait un dialogue avec le patrimoine du château d’Oiron, l’histoire locale des possessions de Loudun ou l’actualité de l’immigration. Une expérience personnelle où sirènes et chérubins répondaient au regard et à l’émotion de chacun avec des notes de musique (clavecin, contrebasse, violon ou voix humaine), tandis que les allégories de l’Europe, de l’Amérique et de l’Afrique sous la forme d’une voix narrative amenaient chacun à une exploration sonore.

Le public était invité à prendre place sur des chaises longues recouvertes de toisons et de couvertures de laine pour s’immerger dans un voyage artistique.

Il est possible de retrouver les créations sonores, en se connectant au lien

marchesonore.com/oiron

 

 

L’exposition Ecosystème (du 18 février 2017 au 12 mars 2017), dont l’instigateur était l’artiste photographe Mohamed Bourouissa, avait la particularité de se terminer au château d’Oiron après un périple chez des habitants de la commune d’Oiron qui avaient accepté d’installer des œuvres chez eux et de les faire partager aux visiteurs.