Skip to content

En cette journée, le château d'Oiron a mis à l'honneur l'écriture et la lecture  en participant à la manifestation nationale "D'un monument l'autre, un site un auteur" (partenariat Maison des écrivains et de la littérature et centre des monuments nationaux), avec Pauline Sauveur, autrice et Delphine Bordat, musicienne.

Inspirée par le monument, Pauline Sauveur à écrit un texte spécifique pour le monument : La nuit beaucoup.

- à 14 h, les visiteurs aux oreilles curieuses et attentives, sont venues écouter, en compagnie de l’autrice, les mini lectures chuchotées
- à 16 h : « sieste lecture » des textes existants de l’autrice.
- à 19 h : découverte de la lecture musicale du texte écrit pour le château d'Oiron : La nuit beaucoup.(avec Pauline Sauveur et Delphine Bordat,)

« nous étions devant et autour et sur les flancs en bordure nous étions aux marges et à l’avancée aux arrières et sur nos gardes il fallait se relayer les premiers étaient venus en éclaireurs ils avaient réussi franchi l’ouverture avec précaution c’était la première fois ils s’étaient frayés un chemin jusqu’ici les occupants d’avant semblaient s’être évanouis depuis longtemps il n’en restait rien aucun signe aucune présence même leur odeur avait disparue alors les premiers des nôtres s’étaient aventurés
(…) »

Pour plus de précisions, voir le site de Pauline Sauveur en cliquant ici.

Après la prestation de la Gaieté Oironnaise, le public a pu apprécier six fanfares :
- Big Joanna
- Les Frères Scopitone
- The Ambrassadors
- Menace d'éclaircie
- Souk
- Gangbe Brass Band

Les liens ci-dessous permettent de prendre connaissance d'articles parus dans les quotidiens régionaux :

Le Courrier de l'Ouest

La Nouvelle République

Quelques photos ...

 

 

 

 

Cette installation sonore et audiovisuelle (création de Cyril Hernandez et Emmanuel Labard), présentée du 7 septembre au 28 septembre 2019, a permis de découvrir autrement les peintures du XVIème siècle de la galerie de peintures.

Les liens ci-dessous permettent de prendre connaissance d'articles parus dans les quotidiens régionaux :

Le Courrier de l'Ouest

La Nouvelle République

 

A 15 h 30, la chorégraphe et danseuse Ambra Senatore a présenté sa création in-situ.

On peut télécharger le carton annonçant cette déambulation en cliquant ici.

QUELQUES PHOTOS DE LA PREPARATION DE LA DEAMBULATION ...


Repérage des lieux (quelques semaines avant la promenade) ...

Préparation de la promenade ...

La promenade commence dans une demi-heure.

Pour prendre connaissance d'un compte-rendu de cet événement publié dans le quotidien régional La Nouvelle République le samedi 29 juin 2019, cliquer ici.

 

Le 7 juin 2019, sur le marché de Thouars, Ambra et quelques danseurs ont esquissé plusieurs chorégraphies devant, derrière et autour des clients mais aussi… offert des pâtes fraiches. 

Pour plus de précision, on pourra se reporter au site du quotidien régional Le Courrier de l'Ouest en cliquant ici.

 

Pour alimenter sa création, Ambra Senatore a proposé deux Appels à conversation pour rencontrer des habitants locaux.

A 15 heures, dans le cadre du mois du dessin, l’équipe du château a proposé une visite thématique de l’exposition temporaire Choses Fortuites de l'artiste Massinissa Selmani.

Après l'évocation de sa biographie, une visite attentive de l'exposition a permis d'émettre des conjectures sur les intentions de l'artiste et la confrontation de divers points de vue.

Retrouvez les principales séries et expositions de Massinissa Selmani sur son site internet : http://massinissa-selmani.com/

A 15 h, l'équipe du château a proposé une conférence et un échange autour de cette oeuvre (commande publique pour le château).

Se substituant aux anciens tableaux représentant les plus beaux chevaux du Roi réalisés au XVIe siècle, la frise de Georg Ettl (1940 - 2014) en a repris le thème dans une interprétation décorative réalisée entre 1992 et 1993.

A 15 heures, dans le cadre du mois du dessin, l'équipe du château a proposé une visite thématique de l'oeuvre Dessins (1992) de Frédéric Bruly Bouabré (collection Curios & Mirabilia).

Cet artiste (1923 - 2014), dessinateur et poète, est aussi l'inventeur d'une écriture spécifiquement africaine pour sauver de l'oubli la culture du peuple bété. En 1989, à l'occasion de l'exposition Les Magiciens de la Terre, il accèda à une reconnaissance qui n'a cessé depuis lors de se renforcer et de s'élargir jusqu'à son ultime participation à la Biennale de Venise 2013.

Extrait de l'oeuvre Dessins (exposée au château d'Oiron)

Après le décès de Madame de Montespan en 1707, le château resta longtemps inhabité. Il reprit vie en 1772 avec l'arrivée de la famille Fournier de Boisairault. L'histoire de cette famille prit fin avec la vente du domaine à l'Etat en 1943.

La visite guidée a permis d'évoquer cette tranche de vie du château, en parcourant diverses salles du monument aménagées lors de cette époque.

Cette 17ème édition de FanfOiron est venue clôturer la seconde édition de Parenthèses (d'Instants Exquis).
Après l'ouverture de la manifestation par la Gaieté Oironnaise, la fanfare historique du village, six groupes se sont produit dans les extérieurs du bâtiment.
- Giorgio Harmonie, une fanfare du Nord
- Ça Va Valser, six accordéonistes toulousains
- Radio Kaizman, ensemble issu des coteaux entre Bourgogne et Côtes du Rhône
- Transbal Express, groupe de Poitevins voyageurs
- Room Bazar, originaire des bords de Loire
- Murène, groupe lyonnais

La visite présentait le château, au temps d'Artus Gouffier (1482-1519) et de Claude Gouffier (1502-1570), grands personnages du Royaume, tous deux très proches de François 1er.
Leur charge respective auprès du Roi leur a permis de faire de leur demeure un lieu digne de leur souverain par des éléments de construction et de décoration tout à fait remarquables qui ont été abordés au cours de la visite proposée.