Le triangle d’été – Nocturne – 3 août 2018

Dans le parc du château, le public était convié, à partir de 20 h, à une séance gratuite d’observation
avec le matériel de pointe mis à disposition par le club d’astronomie thouarsais, l’ObservaThouars.

Près d’une centaine de personnes ont répondu à l’invitation.

Le téléscope a permis d’observer Vénus, avant de pouvoir la déceler à l’oeil nu.

 

En attendant la nuit, quelques explications très utiles … et mise au point du matériel informatique

 

Enfin … les premières observations à l’oeil nu : d’abord Vénus

 

Le logiciel Stellarium permet de visualiser les planètes et étoiles, ici (toujours) Vénus.

 

Quelques observations … On peut maintenant voir à l’oeil nu Mars, puis Jupiter et Saturne.

 

Le logiciel Stellarium est toujours très utile pour avoir un autre point de vue

 

L’obscurité arrive …

 

Le téléscope est toujours très courtisé …

 

Une fois l’obscurité complète, grâce aux conseils éclairés des membres du club, l’ObservaThouars, chacun, à l’aide de la carte fournie, a pu localiser les principaux objets brillants visibles : Antarès et la constellation du Scorpion, l’étoile polaire, …

A 22 h 55, le public a pu voir la station spatiale internationale (ISS) traverser le ciel pendant environ une minute.
Le télescope a permis d’entrevoir la galaxie d’Andromède …

Pour plus de précisions scientifiques, il est fortement conseillé de consulter le site Internet du club d’astronomie thouarsais : L’ObservaThouars

 

L’article ci-dessous a été publié dans le quotidien régional Le Courrier de l’Ouest le mardi 7 août 2018

OIRON
Mars, la star de l’ObservaThouars

A l’ObservaThouars, il y a une maquette originale, celle du système solaire, avec Soleil et planètes. Ces disques, réalisés à l’échelle et placés à des distances conformes à la réalité dans l’espace, ont été disposés autour du château : Mercure est à 42 mètres du Soleil, la Terre a 108 mètres et Jupiter est à 537 mètres. « Nous sommes sur un site idéal, côté plaine du château et sans éclairage public » a commenté Robert Poudret, responsable de l’atelier, animateur de la Nuit des Etoiles.
Toute la soirée, plusieurs dizaines d’enfants et d’adultes ont observé, grâce à plusieurs téléscopes, « le triangle d’été composé des étoiles Altaïr, Véga et Deneb » et des planètes Vénus, Jupiter, Saturne et, en fin de soirée, Mars, rouge, brillante, visible toute la nuit.

 

L’article ci-dessous a été publié dans le quotidien régional La Nouvelle République le samedi 11 août 2018

astronomie

La tête dans les étoiles à Oiron

Une centaine de visiteurs a répondu à l’invitation du Château d’Oiron et de l’ObservaThouars, atelier d’astronomie du centre socio-culturel du Thouarsais, à l’occasion de la Nuit des étoiles (NR du dimanche 5 août). « Quatre planètes étaient visibles à l’œil nu, explique Robert Poudret, président de l’ObservaThouars, mais bien plus intéressantes à l’oculaire du télescope : Vénus, repérable dès le coucher du soleil, Jupiter et ses quatre lunes, l’énigmatique Saturne avec ses anneaux et enfin Mars, bien rouge et scintillante. »
Deux phénomènes ont en particulier attiré les personnes présentes : « Au début de l’observation, Io, la lune la plus proche de Jupiter, était dans l’ombre de cette dernière (donc éclipsée) sans en être à l’arrière, explique-t-il. Elle est soudainement apparue à bonne distance de sa planète ainsi que le logiciel Stellarium, piloté par Daniel Muzellec, l’avait indiqué. Et la brillante station spatiale internationale nous a rendu visite à 22 h 54. Elle suivait un autre satellite plus pâle. L’une comme l’autre sont entrées dans l’ombre de la Terre bien avant d’atteindre l’horizon. Nous avons également observé la Voie Lactée, la galaxie d’Andromède, la nébuleuse de l’Anneau, des amas d’étoiles dans de très bonnes conditions »

« Le site du parc est idéal pour l’observation, et l’accueil au château d’Oiron est remarquable », apprécie Robert Poudret. © (Photo ObservaThouars)