Skip to content

Fanfoiron – 8 octobre 2017

La seizième édition de FanfOiron s’est déroulée dans les extérieurs du bâtiment.
Cet après-midi musical s’inscrivait dans le festival Parenthèses d’instants exquis qui regroupait pour marquer « le goût du renouveau du Château » toute la programmation du monument.

Les quelques photos ci-dessous ne peuvent donner qu’une vue partielle (et bien entendu partiale) de cet après-midi musical.

L’après-midi s’est ouvert par la prestation de la Gaieté Oironnaise, dans la cour d’honneur.

Le relais a été passé au groupe Sopa Loca (septuor acoustique pour la rue spécialisé dans les musiques traditionnelles des côtés Caraïbes, des Andes, …) qui a fait profiter le public de tout son art.

Près de la collégiale, le trio Ginger Brass Experiment (deux cuivres et un air de musique savante aux sonorités quelque peu surprenantes) a émerveillé le public par ses accents lyriques (mais pas que …).

Dans le bosquet, la fanfare Labulkrack (quinze musiciens) jouait sa musique singulière.

En même temps, on pouvait assister, dans la cour d’honneur, au spectacle Xav to Vilo (« Je mange ton coeur » en langue Rom).

La cour d’honneur a ensuite été occupée par La Dinamo (funk en deux roues).

Parallèlement, près de la collégiale, le public pouvait se délecter des facéties de la Fanfare Toto (savant cocktail aux douces saveurs du siècle dernier).