Sodavi – Les Amis d’Oiron

L’association a participé aux ateliers par ce grand rendez-vous de la construction du Schéma d’orientation des Arts Visuels en nouvelle Aquitaine.

Après une séance plénière au château, les ateliers se sont déroulés à la salle de la Halle.
Venus de toute la région, les nombreux participants, acteurs du secteur des arts visuels, ont pu découvrir le projet original de notre commune.

 

L’article ci-dessous a été publié dans le quotidien régional La Nouvelle République le 6 mai 2017.

Château d’Oiron : pour voir l’art demain

L’atelier de réflexion s’est tenu dans la salle d’armes.

Le Sodavi, c’est quoi ? Carine Guimbard, administratrice du château d’Oiron qui a reçu la deuxième édition de ces rencontres l’explique : « C’est le schéma d’orientation pour le développement des arts visuels (Sodavi). C’est une démarche de concertation initiée de manière conjointe par l’Etat (ministère de la Culture- Drac Nouvelle-Aquitaine), la région et les trois réseaux d’art contemporain du territoire : Cartel qui est présidé par Sophie Brossais de Thouars, Cinq25 et Fusée ».Plus d’une centaine de personnes, artistes amateurs et professionnels, directeurs de structures, écoles d’art, acteurs des collectivités territoriales, techniciens et élus des douze départements de cette nouvelle région sont réunis au château pour cet atelier qui sert à lancer collectivement les grands chantiers de la réflexion et établir leurs états d’avancement.

Quel parcours pour les artistes ?

Le Sodavi c’est donc une grande journée de réflexion sur la place et le parcours de l’artiste dans notre société au sein de la région Nouvelle-Aquitaine. « Cette rencontre-enquête a pour objectif de co-construire une étude sur les arts visuels en Nouvelle-Aquitaine »,observe Sophie Brossais en ajoutant : « Pas moins de 226 artistes et 92 structures ont répondu aux questionnaires. Ce qui nous donne une photographie des arts visuels dans notre région ».
Luc Trias, chef du service développement artistique et culturel du conseil régional Nouvelle-Aquitaine précise : « C’est une co-construction de soutien aux arts visuels. La région devient responsable de ce soutien, elle veut valoriser un développement de ses politiques culturelles et artistiques et mettre en marche l’art contemporain en développant le territoire et le tourisme ».
Le troisième volet de ces ateliers fédérateurs aura lieu en octobre 2017 à Aubusson, cité de la tapisserie. De quoi, une nouvelle fois, tisser… des liens !

 
Cor. NR, Loïc Oger