Skip to content

Les Malédictions – 13 janvier 2018

Le samedi 13 janvier 2018 à 20 h 30, dans la salle polyalente d’Oiron, une centaine de personnes ont assisté à un spectacle proposé par le Théâtre de Thouars.

Deux femmes, une « sorcière » et une cliente, qui raconte son arrivée ici, dans cette campagne bocagère. Une nouvelle vie loin de la ville, une vie de néo-rurale. Les rencontres avec les voisins, les paysages, le temps retrouvé. L’apaisement. Puis les premiers malheurs, banals. Un accident de voiture. Une jambe cassée. La toiture qui prend l’eau et qu’il faut changer. Et puis l’inquiétude, le manque de sommeil, l’épuisement.
La sorcière écoute. Concentrée.

Puis elle demande : « Y’aurait pas quelqu’un par hasard qui vous voudrait du mal ? ».

La phrase est lancée. L’engrenage commence. Remonter le passé, identifier ceux qui ont jeté le sort, le combattre, « désorceler ». La cliente qui ne croyait pas à toutes ces fadaises de jeteurs de sort se retrouve prise dans le processus. Il faudra aller jusqu’au bout.

Ce spectacle mélange le récit, la musique et les marionnettes à taille humaine …

Les Malédictions parle d’un monde à la fois proche et lointain, souterrain, invisible et pourtant bien présent.

Nicolas Bonneau a travaillé à partir du collectage d’histoires et de témoignages, et du quotidien de ces personnes surgit le fantastique.
Sur scène, une comédienne-marionnettiste, Hélène Barreau, et une comédienne-musicienne, Fannytastic, portent cette fiction qui prend des allures d’enquête ethnologique. Démêler le vrai du faux devient un combat perdu d’avance.

 

A la fin de la représentation, les spectateurs ont pu déguster la traditionnelle brioche des rois et le verre de l’amitié offerts par l’association Les Amis d’Oiron.

Durée : 1 heure
Ecriture et mise en scène : Nicolas Bonneau
Interprétation : Hélène Barreau et Fannytastic
Conceptions objets et marionnettes : Hélène Barreau
Création musicale et sonore : Fannytastic

Pour plus de détails, on peut se connecter au site de la compagnie La Volige en cliquant ici.