Skip to content

Latin … quand tu nous tiens !

Hic Terminus Haeret

La devise de Claude Gouffier est disséminée dans le château et dans la collégiale. Elle provient du monologue de Didon dans l'Enéide de Virgile (Livre IV, 614).
Sa traduction, dans le contexte, peut être : "si ce terme est immuable" (J. Perret) ou "si cette borne est inébranlable" (Paul Veyne)

Selon son emplacement dans le château, on est amené à envisager d'autres acceptions :

"Ici est le terme" "Ici est la fin"
"Cette fin est fixée"

TANTAENE ANIMIS COELESTIBUS IRAE

Cette phrase figure dans le cabinet des Muses.
Elle est tirée de l'Enéide (Livre I, vers 11).

Entre-t-il tant de colère dans les âmes divines ?
Les âmes des dieux éprouvent-elles de si grands ressentiments ?
De pareilles rancunes en des âmes célestes ? (Paul Veyne)

Ante Mare, Undae

A ma connaissance, cette phrase n'est pas "physiquement" inscrite dans le château. Cette devise est celle de la famille de Françoise de Rochechouart de Mortemart (Madame de Montespan). Elle met l'accent sur l'ancienneté des origines ("Avant que la mer fût au monde, Rochechouart portait les ondes").

(page en construction)