La Oironnaise – 11 mars 2018

Après l’orage de la nuit, le soleil s’est levé sur Oiron.
Le temps superbe a permis à 273 marcheurs de participer à la quatrième édition de La Oironnaise.

Quelques préparatifs, avant l’arrivée des randonneurs …

Avant le départ, quelques renseignements, et un  café – brioche  …

Et maintenant, en route …

 

Après quelques kilomètres, une pause au point de ravitaillement s’impose …

Après le réconfort, l’effort … courage ! il ne reste plus que 4 km à parcourir.

Entre deux services, un peu de plonge …

Encore quelques arrivants au point de ravitaillement …

Le parcours s’est terminé, comme il se doit, par le verre de l’amitié.

 

Le parcours au choix de 8, 10, 12, 14, ou 16 km (point fort de cette randonnée) a permis à chacun de choisir sa distance en fonction de ses envies, de sa forme du moment).

Durant leur randonnée, les marcheurs ont pu découvrir (ou redécouvrir) les paysages oironnais (plaine, les bois de Bilazais, les clos , le vignoble …) et le  patrimoine ( vues imprenables sur le château d’Oiron, la collégiale, les fontaines de Bilazais, le « chalet de Belle vue » (surnom donné par les anciens à l’ancienne cabane de vigne près de l’école) …).

Plus spécifiquement, il a été possible de découvrir le parcours « Secrets en Orioni » mis en place par l’association comprenant :

– le parcours des arbres qui fait le tour du village avec une fiche d’identification de chaque arbre écrite par l’artiste lui-même (Emmanuel Charbonnier),

– le parcours des venelles de verre (du même artiste),

– ainsi que les autres œuvres installées dans le village : Passe-temps (du lycée pilote de Jaunay-Clan), le Oironier (de Marie Bouchacourt), le Guetteur (de Jean-Marc Bourasseau).

 

Avant de récupérer le matériel, les bénévoles de l’association ont repris quelques forces.

Quelques photos prises lors de l’installation des balises le samedi 10 mars 2018 sont disponibles en cliquant ici.

 

L’article ci-dessous a été publié dans le quotidien régional La Nouvelle République, le jeudi 22 mars 2018

La Oironnaise, à l’aise

Un groupe de marcheurs aux abords du château encore endormi, enveloppé de brume matinale, la magie oironnaise. © Photo NR

Les Amis d’Oiron ont le sourire après le succès de leur randonnée pédestre annuelle, associant le sport, la détente, l’art et le patrimoine.

Robert Civrais, secrétaire de la structure oironnaise explique : « C’est une très belle édition, pour la quatrième année d’existence de cette action menée grâce à toutes les bonnes volontés bénévoles des Amis d’Oiron qui ont œuvré à la mise en place de cette organisation de la marche qui a attiré près de trois cents personnes sous un ciel bleu ». Et d’ajouter : « Nous avons fait le choix de proposer aux randonneurs pas moins de cinq parcours différents, allant de 8, 10, 12, 14 et même 16 km suivant leur niveau de compétence, d’endurance et leur forme du moment ».

La randonnée a été tracée dans un esprit de découverte ou de redécouverte des paysages oironnais passant de la plaine céréalière à la forêt, traversant des vignobles réputés, des petits clos sans oublier les venelles de la petite cité de caractère. Les marcheurs ont pu bénéficier de vues imprenables sur le château d’Oiron, cher à Madame de Montespan, la collégiale, les fontaines de Bilazais, mais aussi apprécier l’existence d’une ancienne cabane de vignes, dont hélas, un grand nombre ne sont pas restées en vie, poétiquement appelée « Le chalet de Belle vue ».

La nature, mais aussi l’art

« Oui, les sportifs ont pu découvrir également lors de cette escapade “ Secrets en Orioni ”, mis en place par notre association » commente Gilbert Lang, le président et ancien maire ayant œuvré au classement de la petite cité de caractère en ajoutant : « “ Secrets en Orioni ” met en valeur les arbres placés sur le pourtour du village et identifiés par l’artiste Emmanuel Charbonnier. Cette action met en exergue un panel d’œuvres contemporaines allant du guetteur né des mains de l’artiste Jean-Marc Bourasseau au “ Oironnier ” de Marie Bouchacourt et Bertrand Boulanger et passant par les venelles de verre et le “ Passe-temps ” crée par le lycée Pilote Innovant international de Jaunay-Clan ».

« Les randonneurs sont unanimes quant à la qualité des parcours, des visuels, de l’accueil et des ravitaillements mis en place au gré du balisage » s’empresse Robert Civrais. Rappelons que « Les Amis d’Oiron » réunit toutes les personnes intéressées par le patrimoine et la création contemporaine installée dans le château, le bourg et ses environs. L’association travaille toute l’année aux animations culturelles touchant le monument historique et son rayonnement artistique, mais aussi le petit patrimoine du bourg. Dans la petite cité de caractère, les Amis d’Oiron ne manquent pas… de caractère !

L’article ci-dessous a été publié dans le quotidien régional Le Courrier de l’Ouest, le samedi 24 mars 2018

OIRON   300 marcheurs découvrent le patrimoine

Les randonneurs autour du château

La 4ème édition de la randonnée organisée par Les Amis d’Oiron a remporté un beau succès. Le 11 mars, 300 marcheurs ont parcouru l’un des quatre circuits proposés, permettant à la fois d’adapter le parcours à sa forme physique et de profiter des richesses du patrimoine local autour du célèbre château.
Les marcheurs ont (re)découvert la plaine oironnaise, les bois et les fontaines de Bilazais, les clos, le vignoble, la collégiale, le chalet de Bellevue – non donné par les anciens à l’ancienne cabane de vigne près de l’école – ainsi que les oeuvres du parcours « Secrets en Orioni » mis en place par l’association. Avec une vue imprenable sur le château, les visiteurs ont notamment admiré le Guetteur de Jean-Marc Bourasseau et le Oironnier de Marie Bouchacourt. Tous les participants ont, à l’unanimité, souligné la qualité du balisage et ont apprécié les ravitaillements sur les parcours.