La Oironnaise – 10 mars 2019

A l’aube de ce dimanche, le temps était incertain … une pluie fine emplissait l’atmosphère …
Bravant ces augures défavorables, 172 personnes se sont retrouvées devant le château afin de participer à la randonnée pédestre proposée par l’association des Amis d’Oiron (pour la quatrième année consécutive).

Tout au long du parcours, les points Info permettaient de se repérer.

Au passage, on pouvait prendre connaissance de quelques oeuvres d’art commentées

Les points de ravitaillement étaient très appréciés !

Il ne reste plus que 4 km …

… avant le verre de l’amitié.

Quelques préparatifs matinaux pour assurer la bonne marche de la randonnée …

Petit pause avant le rangement du matériel.

15 février 2019 : mise en place des banderoles

8 mars 2019 : pose des balises

L’article ci-dessous a été publié dans le quotidien régional Le Courrier de l’Ouest, le vendredi 22 mars 2019

172 randonneurs à la découverte du paysage et du patrimoine

Créée notamment pour favoriser la valorisation du patrimoine du village Petite Cité de caractère par l’installation d’une collection d’art contemporain et l’organisation d’animations culturelles régulières, l’association Les Amis d’Oiron organise chaque année une randonnée « nature et paysage ».
Dimanche 10 mars, 172 personnes ont parcouru l’un des trois circuits proposés qui avaient en commun de faire découvrir ou redécouvrir les oeuvres de la collection « Secrets en Orioni » : « Passe-temps », « Le guetteur », « Deux cubes » et autres « Oironier » et d’arpenter les chemins qui permettent de faire le tour du village.
« Participer à notre association, c’est soutenir les actions et les manifestations organisées au château, à la collégiale ou dans le village. L’adhésion (10 €) permet de bénéficier de l’accès gratuit au château toute l’année, y compris lors des événements ponctuels. », rappelle Gilbert Lang, président des Amis d’Oiron.

L’article ci-dessous a été publié dans le quotidien régional La Nouvelle République, le mercredi 27 mars 2019

Une marche en poupées russes


Un des stands de ravitaillement pour les marcheurs dans le pays oironnais.
© Photo NR

L’association oironnaise Les Amis d’Oiron s’est une fois de plus fait remarquer par son dynamisme et son sérieux dans l’organisation de sa marche annuelle, sport, culture et patrimoine. En effet, le président, Gilbert Lang, avait prévenu : « C’est, en quelque sorte, à la sortie de l’hiver, une bonne séance de “ décrassage ” ». Le terme s’applique parfaitement à cette sortie pédestre au cours de laquelle pas moins de cinq circuits étaient proposés aux marcheurs amateurs du dimanche matin. Le président ne tarit pas d’éloges à l’adresse de la bonne vingtaine de bénévoles qui a tracé les parcours, placé les ravitaillements et les pointages du départ et d’arrivée sur l’esplanade du château d’Oiron. La veille, la météo annoncée aurait pu rendre le plus battant des sportifs le plus pessimiste du monde. Et cela s’est démontré car tôt le matin, le vent était bien présent accompagné de ses ondées. De quoi faire douter l’équipe organisatrice. « Qu’à cela ne tienne, ça va s’améliorer », a lancé d’une seule voix le staff des Amis d’Oiron. Et les marcheurs, bien équipés, ne s’écoutant pas, ont fait le déplacement jusqu’à Oiron. « Presque 200 marcheurs se sont inscrits. C’est bien. On est satisfaits, vu le temps annoncé », confiait Robert Civrais, adhérent organisateur.

Particularité oironnaise

« C’est avant tout du sport sur des circuits de 8, 10, 12, 14 et 16 km mais avec des découvertes du patrimoine et des passages auprès d’œuvres d’art installées dans et autour du bourg », précise Gilbert Lang qui ne manque pas d’ajouter : « N’oublions pas que nous sommes labellisés Petite Cité de caractère, mais aussi que notre château est régulièrement le théâtre d’expositions d’art contemporain ». Les parcours ont été savamment tracés de cette façon particulière que les marcheurs partis pour effectuer une boucle de 10 km ont la possibilité de poursuivre sur un rajout de 2 km, passant ainsi à 12 km. L’inverse étant aussi réalisable pour les familles ou les marcheurs souhaitant faire moins que leur appétit de départ. « On pourrait nommer ce procédé spécial les circuits en poupées russes, tout s’imbrique, s’emboîte parfaitement », sourit le président organisateur qui ajoute : « Après mon petit sondage d’arrivée, la grande majorité des participants souhaite participer à la prochaine édition ». Les Amis d’Oiron creusent déjà des idées d’art… d’art !

L’article ci-dessous a été publié dans le quotidien régional La Nouvelle République, le vendredi 29 mars 2019

De beaux parcours pour ces habitués de marche

Geneviève et Yves, des fondus de marche nordique, ont fait l’honneur de leur passage chez Les Amis d’Oiron. Ils ont apprécié.
© Photo NR

Geneviève et Yves Lucas, un couple louzéen sportif et amateur de marche sportive appelée également marche nordique, se sont déplacés jusqu’à Oiron pour faire une marche traditionnelle dans la campagne oironnaise, entre forêts, plaines et patrimoine architectural.
« Nous sommes venus sans nos bâtons de marche car on ne voulait pas naviguer à travers les autres marcheurs, à une vitesse rapide comme nous avons l’habitude de le faire entre nous ou en compétition », souligne par exemple Yves.
Geneviève rappelle à quel point ils sont habitués de la marche. « Nous nous entraînons deux à trois fois par semaine, et puis nous nous rendons à des marches nordiques en Bretagne et dans les Charentes. Pour ce loisir sportif, nous avons parcouru 12.000 km en voiture en 2018. »
Yves ajoute : « Dans le Poitou et notamment dans le Thouarsais, il n’y a pas de marches nordiques d’organisées, ça n’est pas encore assez connu. » Peut-être un clin d’œil aux… Amis d’Oiron !