Skip to content

Diomède – Pourquoi ?

Dans la galerie Renaissance, le visiteur est confronté à une énigme : une des peintures n'a apparemment aucun rapport avec les autres.


Citons Jean Guillaume (dans l'ouvrage : Le château d'Oiron et son cabinet de curiosités p. 57) :
"La treizième composition, ruinée, fut refaite par Louis Gouffier qui eut l'idée bizarre de faire peindre à sa place Hercule et les juments de Diomède, d'après une gravure des Images de Philostrate."

Le modeste béotien que je suis n'a évidemment pas la prétention d'expliquer les motifs qui ont amené Louis Gouffier à ce choix. Mais, ce n'est peut-être pas totalement aléatoire ...

Ma connaissance de la mythologie étant très limitée, pour les éléments suivants, je me base sur le livre de Luc Ferry : Mythologie et Philosophie (Editions Plon, 2016).

Dans un de ses douze travaux, Hercule devait trouver le pommier du jardin des Hespérides et s'emparer des pommes d'or. C'est Prométhée qui lui indiqua comment trouver ce jardin et accomplir sa mission. C'est d'une de ces pommes dont s'est servie Eris pour semer la discorde au mariage de Thétis et de Pélée.
Pour le remercier, Hercule libéra Prométhée (enchaîné sur le Caucase). Jupiter ferma les yeux sur cette libération car Prométhée lui avait revélé que, s'il avait un enfant avec la déesse Thétis, dont il était tombé amoureux, celui-ci le détrônerait. C'est pourquoi il a décidé de son mariage avec un mortel, Pélée.

...

Un autre Diomède fut un des plus grands guerriers grecs lors de la guerre de Troie. Pendant un combat, doté d'une force surhumaine par Minerve, il blessa Enée. Alors qu'il s'apprêtait à l'achever, sa mère, la déesse Vénus intervint mais elle fut blessée au bras par Diomède. Ce dernier voulut ensuite s'en prendre à Apollon qui s'en débarrassa facilement et lui rappella que les hommes et les dieux sont deux races différentes.

...