décalages – atelier de pratique artistique – 18 janvier 2019

L’artiste Carine Klonowski est intervenue auprès de 40 enfants de l’école de Pas-de-Jeu. Avec un minimum de moyens, l’idée était de créer des phénomènes et ambiances atmosphériques spectaculaires !

Expérimentation et création …

Quelques réalisations

Vous pouvez télécharger quelques petites vidéos en cliquant sur les liens suivants : vidéo n° 1vidéo n° 2vidéo n° 3

Vous pouvez prendre connaissance de quelques autres oeuvres éphèmères réalisées par les élèves en cliquant ici.

L’article suivant a été publié dans le quotidien régional La Nouvelle République le vendredi 8 février 2019

Les élèves au Château avec l’artiste

L’association Les Amis d’Oiron s’est totalement investie depuis un an et demi dans l’organisation de l’exposition « DécalageS », actuellement visible au château d’Oiron. Treize membres sont devenus des co-commissaires avec le soutien logistique des Monuments nationaux, le château et le Frac (Fonds régional d’art contemporain).
Ils ont souhaité juxtaposer l’exposition d’art contemporain à une action pédagogique. Et l’occasion a été donnée à l’école de Pas-de-Jeu, dirigée par Stéphanie Piet, (RPI Oiron – Brie – Pas-de-Jeu), aux deux classes des CM1, CM2 et CE1, CE2, soit 39 élèves au total, de cotoyer une artiste présentant deux œuvres dans l’exposition.

Vidéo-projecteurs et aurores boréales

Carine Klonowski présente « Before sun sets » (une vidéo) et « Projecteur » (une installation), deux œuvres de 2012, fruits d’un travail sur la lumière. Elle s’est déplacée de Paris pour tenir cet atelier pédagogique. Les élèves se sont partagés la journée. Pendant que les grands visitaient le château de fond en comble, guidés par Agathe Génié, les CE1 et 2 découvraient les effets des vidéoprojecteurs et des rubans adhésifs, des couvertures de survie ou encore des CD et des papiers cadeaux.
Tous buvaient les conseils de l’artiste, aidée des enseignantes et de Robert Civrais, cheville ouvrière de cette action culturelle et scolaire. Ce fût le tour des CM1 et 2 d’approcher le monde de l’art contemporain, à travers le travail sur la lumière du jour ou artificielle et des choses simples que l’on trouve dans la nature. Plusieurs appareils photos passaient de main en main et à l’aide des vidéo-projecteurs, les jeunes élèves ont pu créer sur grand écran des aurores boréales plus vraies que nature, des choses surprenantes.
« Avec cet atelier, les enfants ont fait des expérimentations, un travail des trajectoires des lumières, sur l’optique. Ils ont pu générer des effets spectaculaires avec peu de moyens, souligne Carine Klonowski. Grâce à la lumière naturelle ou électrique, voire électronique, les artistes en herbe ont bénéficié d’une approche ludique et animée qui n’a pas manqué de déclencher une multitude de questions ». Une belle journée pour faire toute la lumière… sur la lumière !


A gauche, Carine Klonowski, l’artiste qui a guidé les apprentis artistes et les 39 élèves de l’école de Pas-de-Jeu fiers de l’expérience « Lumière ».
© Photo NR