Concert – 3 juin 2018

A 16 h 30, sous la direction d’Emmanuel Boulanger, l’ensemble vocal de Bressuire, composé de 75 choristes et l’harmonie La Chatelleraudaise (orchestre à vent composé de 30 musiciens de tous âges) se sont produit dans la collégiale d’Oiron.

Ils ont interprété la messe brève en sol M. D167 de Franz Schubert et le Gloria de John Rutter.
(Pour une présentation plus complète, on pourra se référer aux articles de journaux annoncant le concert présents en bas de la page).

 


Avant la prestation, Emmanuel Boulanger a présenté les différentes parties composant la messe brève de Schubert et a dirigé une brève présentation de ces différents temps par l’orchestre.

Vous pouvez prendre connaissance de quelques brefs instants de ce concert en téléchargeant les petites vidéos proposées ci-dessous.

extrait n° 1extrait n° 2 extrait n° 3 extrait n° 4extrait n° 5extrait n° 6

 

L’article ci-dessous a été publié dans le quotidien régional La Nouvelle République, le mardi 5 juin 2018

Un moment de grâce musical après les trombes d’eau

 

Les voix et les instruments à vents ont résonné dimanche dans l’église abbatiale d’Oiron.  © Photo NR

Les trombes d’eau qui se sont abattues sur la région dimanche n’ont pas épargné Oiron. Mais elles n’ont pas dissuadé plus d’une centaine de spectateurs de venir trouver refuge dans l’église abbatiale pour un authentique moment de grâce. L’ensemble vocal bressuirais (chorale) et l’harmonie La Châtelleraudaise (orchestre à vents) ont en effet uni leurs talents pour un concert de haut vol, avec le soutien de l’association des Amis d’Oiron. Soit au total une centaine de protagonistes (70 choristes et 30 musiciens) sur scène, guidés par le chef de chœur Emmanuel Boulanger.

Parfaite conjugaison

« Ce week-end était auparavant dédié au festival Mille et une scènes, confie-t-il. Elles sont irremplaçables, mais c’est une façon de s’en rappeler et de fêter la musique autrement dans un lieu extraordinaire, qui sonne très bien ». L’acoustique de l’abbatiale oironnaise est en effet « très agréable, très pure ». Rien à voir, par exemple, avec l’église Notre-Dame de Bressuire « où le son est catastrophique, mais cela vient notamment de la nature des piliers ».
L’église oironnaise a donc constitué un parfait théâtre pour conjuguer Franz Schubert (Messe brève en sol MD 167), célèbre compositeur du début du XIXe siècle, et John Rutter (Gloria), artiste de la fin du XXe siècle encore vivant aujourd’hui. « Deux œuvres religieuses très différentes mais complémentaires qui s’articulent finalement très bien », note Emmanuel Boulanger avant de se lancer dans le concert, précédé d’une petite introduction pédagogique pour le public avec l’aide de ses musiciens.

 

L’article ci-dessous a été publié dans le quotidien régional Le Courrier de l’Ouest, le lundi 28 mai 2018

L’association des Amis d’Oiron s’est donné pour but de contribuer à l’animation culturelle du château, du village et de la collégiale et d’organiser des événements ponctuels. Dimanche, en partenariat avec l’association présidée par Gilbert Lang, l’Ensemble vocal de Bressuire donnera un concert dans la collégiale. Au programme : messe brève de Schubert et « Gloria » de John Rutter. Emmanuel Boulanger dirigera l’Ensemble vocal de Bressuire, accompagné par les trente musiciens de l’harmonie La Châtelleraudaise.
« Nous sommes 80 soprani, alti, ténors et basses. Nous répétons chaque jeudi, de 20 h 30 à 22 h 30 au foyer Hérault, à Bressuire. Créée en 1966 par Charles Billy, la chorale A Coeur Joie est devenue Ensemble Vocal en 1973. Elle est dirigée par Emmanuel Boulanger depuis 2000. »
« Notre chef de choeur dirige aussi l’harmonie La Châtelleraudaise » complète Chantal Teixeira, présidente de l’association.
Concert à 16 h 30. Tarif : 9 €, gratuit pour les mineurs. Billetterie sur place dès 15 h 30.

L’article ci-dessous a été publié dans le quotidien régional La Nouvelle République, le mardi 29 mai 2018

Concert à la collégiale dimanche

L’ensemble vocal de Bressuire et l’harmonie La Châtelleraudaise. © Photo NR

Sous la direction d’Emmanuel Boulanger, l’ensemble vocal de Bressuire, composé de 75 choristes et l’harmonie La Châtelleraudaise (orchestre à vent composé de 30 musiciens de tous les âges), se produiront dimanche 3 juin à 16 h 30 à la collégiale de Oiron.
Au programme, Franz Schubert (messe brève en sol M. D167) et John Rutter (Gloria). La messe brève de Franz Schubert en sol M. est une de ses plus belles œuvres religieuses, même s’il l’a composée à l’âge de 17 ans, en 1815 (la plus connue des trois courtes messes). Quant au Gloria de John Rutter, compositeur britannique, il s’agit d’une œuvre dynamique écrite en 1974 et qui complétera à merveille la messe précédente.
Entrée : 9 €, gratuit pour les moins de 18 ans. Billeterie sur place à partir de 15 h 30.

L’article ci-dessous a été publié dans le quotidien régional La Nouvelle République, le vendredi 1er juin 2018

Les amis d’Oiron de concert avec les concerts

De gauche à droite, Gérard Jadeau, Chantal Teixeira, Marie-Paule Lacroix, Daniel Botton et Gilbert Lang. © Photo NR

L’association des Amis d’Oiron présidée par l’ancien maire Gilbert Lang a été créée en 1989 sous l’appellation « Accueil et promotion de l’art contemporain au château d’Oiron » afin d’assurer la mise en place et la gestion de la collection d’art contemporain. Mais en 1998, l’État, au travers du centre des monuments nationaux, assure directement la gestion du monument et de ses collections, c’est alors que naissent les Amis d’Oiron.
Gilbert Lang précise : « Nous contribuons à la connaissance et à la mise en valeur du château et de sa collection, à l’animation du bourg et travaillons à l’organisation d’évènements ponctuels comme les expositions temporaires ou encore le festival Parenthèses d’instants exquis dont fait partie la célèbre manifestation Fanfoiron ». Et d’ajouter : « La population oironnaise est toujours associée à ces actions. Les écoles de la commune participent régulièrement aux projets qui sont des prolongements pédagogiques intéressants. Dimanche prochain, 3 juin, à 16 h 30, les notes de l’harmonie “ La Châtelleraudaise  et les voix de l’ensemble vocal de Bressuire vont faire vibrer et vivre de nouveau un de nos beaux édifices, la collégiale datant du XVIe ».
Après de nombreux échanges constructifs, le président des Amis d’Oiron a décidé de poursuivre l’aventure des musiques sacrées au sein de la collégiale. En effet, Chantal Teixeira, présidente de l’ensemble vocal de Bressuire, et Gérard Jadeau, son co-président, en accord avec l’harmonie châtelleraudaise, ont décidé de programmer ce dimanche Franz Shubert et sa messe brève en sol mineur et une composition plus contemporaine « Gloria » du Britanique John Rutter en 1974. Gérard Jadeau précise : « Cette oeuvre est tout simplement éclatante et innovante, de seulement dix minutes. Elle n’a jamais été jouée dans la région. » A cela Gilbert Lang renchérit : « Les pierres de la collégiale renvoient de manière magistrale les sons et les voix des quatre-vingts choristes dans les oreilles des quatre cents mélomanes que peut accueillir l’édifice », et d’ajouter : « C’est un vrai clin d’œil que de continuer des concerts à Oiron, après la décapitation des “ Mille et une scènes  par notre nouvelle grande Région ».
Billeterie sur place dès 15 h 30. Tarif : 9 € et gratuit aux moins de 18 ans.

 

Pour « construire » la scène soutenant les choristes sur trois niveaux, il a été nécessaire d’aller chercher les « praticables » au château.

Bien entendu, après le concert, retour à la maison.